Bone de Chesbro

10 octobre 2016 § Poster un commentaire

NYC - Chelsea: PS 211 - Os Gêmeos
C’est l’histoire de Bone, sans-abri amnésique et aphasique au début de l’histoire. Il porte des vêtements maculés du sang de sans-abris sauvagement assassinés, ne se sépare pas du fémur ossifié qui lui a valu son surnom, tout aussi porteur de traces d’ADN. Qui est-il ? D’où vient-il ? Pourquoi ses mains sont-elles aussi abîmées ? « Lire la suite »

Demande à la poussière de John Fante

13 juillet 2016 § Poster un commentaire

John Fante

John Fante (©wikimédia).

Publié en 1939, Ask  the Dust est l’histoire de Arturo Bandini, un écrivain tourmenté et fauché. L’histoire se déroule pendant la Grande Dépression. Dans son errance alcoolisée, il rencontre Camilla Lopez, serveuse mexicaine et forcément chaude (Comme les filles du sud !). Mais il est italien et doit épouser une italienne et réussir son ascension sociale….

Entre alcool, religion, sexe, culpabilité chrétienne et rêve américain, un roman étonnant qui rappelle furieusement les chansons de Tom Waits et le grand Charles.

« Lire la suite »

Les grandes blondes

4 juillet 2016 § Poster un commentaire

imahogg

Ima Hogg, La « première femme du Texas », vers 1900 (©wikimédia)

Lorsqu’en 1989, je découvris L’Équipée malaise, ce fût un choc. Une bande de Pieds nickelés qui parcoure le monde, des aventures qui rappellent… Un livre polysémique en diable, qui évoquait les lectures d’adolescences, les romans d’aventure… La Malaisie, comme pour d’autres l’océan indien et la côte de Zanzibar. Et puis Jean Echenoz reçoit des prix. Beaucoup de prix. Alors, on s’éloigne. Parce que, bien souvent, cette reconnaissance est signe de médiocrité. Les années passent. Jean Echenoz reçoit même le prix Goncourt en 1999. « Lire la suite »

Cher frère blanc

16 mai 2016 § 1 commentaire

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Léopold SEDAR SENGHOR

Catherine Quilliet, La fuite est un art lointain

14 avril 2016 § 1 commentaire

qtce

Catherine Quilliet (©DR)

Ce recueil de nouvelles nous entraîne dans un long voyage, du blanc Nunavut aux vertes collines des Balkans. Les paysages, les pièces, les corps, tout est prétexte à décrire la matière, la lumière. Le tout à petites touches discrètes et justes. C’est que les personnages cherchent à s’y cacher, à s’y fondre. A disparaître comme Birame dans la neige. Chaque voyage est l’occasion de suivre un homme dans sa fuite du monde, de lui-même ou de… Enfin, j’écris un homme car c’est le cas au début du recueil, puis des prénoms épicènes sèment le désordre dans notre esprit, avant que des femmes entrent en scène. La fuite est un art…

« Lire la suite »